La poésie, un genre qui n’arrête pas de s’inventer

Pour ceux qui ne connaissent pas, la poésie est un assemblage de mots émouvants. Certain la considère comme un don céleste, une façon d’éblouir la vie, de rendre les choses plus belles. Elle peut d’un instant provoquer la compassion, l’admiration ou une intense émotion chez quelqu’un. D’après Théophile Gautier, la poésie allie  « des mots rayonnants, des mots de lumière, avec un rythme et une musique ». Elle est tout à fait immuable, multiple et n’a jamais cessé de s’inventer.

Une invention pour s’exprimer

Cet art du langage n’est seulement pas fait pour transmettre un message, mais aussi pour faire ressentir au liseur quelque chose d’à peu près égal à l’invisible ou encore du sensible.  Le fait d’écrire provoque un sentiment de libération des émotions. Comme la poésie est une combinaison de rythmes, de sons et d’images, le poète éveille tous ses sens pour sortir des mots qui vont donner un souffle nouveau au langage.

Les poètes dans le temps

Autant qu’on puisse en juger raisonnablement, la poésie est un art du langage ancien, même plus que les civilisations humaines. Dans le passé, il semblerait, effectivement que toutes les cultures humaines ont opté pour une tradition orale. Ce fait avait pour but de fixer leur histoire et raconter le mythe de leurs origines. Le langage rythmé, scandé, associé probablement à la musique, servait pour transmettre et diffuser les faits essentiels. C’est en effet l’origine de l’histoire des peuples. Dans l’Antiquité grecque, l’image du poète était incarnée par Orphée. C’est le fils de la muse Calliope et d’Apollon, dieu de la Musique et roi de Thrace, un poète mais également musicien. La poésie se voyait alors comme un don sublime : le poète était inspiré par des dieux et déesses de l’Inspiration poétique et musicale de la mythologie grecque parmi :

 

  • Les Muses : filles de Mnémosyne (la Mémoire), déesses de l’Inspiration poétique et musicale, de la Connaissance, et gardiennes de l’oracle de Delphes.

 

  • Zeus, le dieu du Ciel et souverain des dieux de l’Olympe, identifié à Jupiter par les Romains. C’est apriori, le plus jeune fils du Titan Cronos et de la Titanide Rhéa, il est le frère des dieux Poséidon et Hadès et des déesses Hestia, Déméter et Héra.

 

  • Homère, un poète épique grec du viiiesiècle av. J.-C., connu pour avoir écrit l’œuvre de l’Iliade et de l’Odyssée.

 

  • Pour Platon, philosophe grec, à l’origine de la pensée philosophique occidentale, l’inspiration se confondait avec l’« enthousiasme » poétique. C’est un genre de présence divine possédant le poète, et les beaux poèmes n’étaient pas le produit de l’art des hommes, mais surtout, l’œuvre des dieux. Ce dernier développa ses idées sur la création littéraire dans l’

 

 

Pour admirer un œuvre poétique, il n’y a rien de mieux que de se lancer dans l’apprentissage de la langue française. Venez prendre des cours de Français à Paris chez Angelio Academia et découvrez toutes les ressources de la langue que le poète met en valeur.