Tout ce qu’il faut savoir sur le prêt sans justificatif

Nombreux sont ceux qui demandent un prêt bancaire, mais n’ont pas des justificatifs à fournir. Il est désormais possible de contracter un crédit sans avoir besoin de transmettre des documents précis à la banque concernant le projet. Cet article donne tout ce qu’il faut retenir sur le prêt sans justificatif ou crédit à la consommation.

Le principe du prêt sans justificatif

Un organisme de crédit prête à particulier une certaine somme d’argent sans demander les raisons d’utilisation des fonds. L’emprunteur n’est pas obligé d’expliquer la destination des fonds et les dépenses. Il est donc libre d’utiliser l’argent comme bon lui semble. Pour le montant octroyé, un crédit sans justificatif peut aller jusqu’à 75 000 €. En revanche, il est généralement plafonné à 21 300 €. La durée de ce prêt peut être comptée en mois ou en années. Parfois, elle dépasse les 6 ans. Le remboursement des fonds est semblable à celui des autres crédits à la consommation. En effet, il s’effectue par le biais de versement mensuel, trimestriel. Sa fréquence est déterminée avec la banque lors de la signature du contrat. En ce qui concerne le taux du prêt, celui-ci est souvent assez élevé à cause du risque pris par l’organisme prêteur. Toutefois, il reste fixe tout au long du contrat.

Les conditions du crédit sans justificatif

Toute demande de crédit sans justificatif réclame un certain nombre de pièces permettant d’évaluer le profil de l’emprunteur. En principe, l’organisme prêteur analysera la solvabilité de l’emprunteur. Cela s’effectue à travers son revenu, sa capacité de remboursement et son taux d’endettement. En règle générale, le taux d’endettement doit se situer à un niveau raisonnable. D’ailleurs, la loi stipule un endettement maximum de 33% pour éviter autant que possible tout risque de surendettement. Le taux d’endettement prend souvent en compte les différentes charges supportées par le demandeur. Ces charges incluent généralement le loyer, les frais de scolarités des enfants ou encore les crédits en cours. Afin de souscrire un prêt sans justificatif, la somme de ces charges ne doit pas dépasser le tiers du revenu du demandeur. Pour obtenir un crédit sans justificatif, une situation financière stable est donc de mise. Par ailleurs, il est possible de contracter ce type de prêt en ligne. Pour cela, on peut consulter le site sigmacredit.fr.

Les législations sur le crédit sans justificatif

Le prêt personnel sans justificatif est un contrat qui implique des responsabilités légales à respecter de la part du prêteur et de l’emprunteur. Les textes de loi établis ont pour objectif de favoriser le client. D’une manière générale, tout particulier souscrivant un crédit à la consommation est sous la protection du code de la consommation. Celui-ci s’applique aux contrats élaborés entre un établissement financier et un particulier. La loi Lagarde du 1er juillet 2010 a renforcé cette protection. L’organisme prêteur est tenu d’effectuer une présentation détaillée sur l’offre de l’emprunt. Il offre aux clients les renseignements relatifs. Parmi ces informations à fournir obligatoirement, il y a le montant total de la somme empruntée, la durée du crédit et le montant à rembourser mensuellement.