Santé : ce que l’état de nos cheveux peut nous dire

Notre chevelure fait partie intégrante de notre corps. Elle ne sert pas seulement un but esthétique, nos cheveux permettent entre autres de protéger notre crâne des effets directs du soleil et d’autres intempéries. Notre tignasse peut aussi nous renseigner sur notre état de santé. Cela peut paraître un peu étrange, mais sachez que l’aspect de nos cheveux constitue une référence plus ou moins sûre de ce qui peut se passer dans notre organisme. Les désagréments que subit notre chevelure peuvent en effet résulter d’un dysfonctionnement ou d’une maladie qui se  produisent dans notre corps. Voici un petit aperçu de ce que veulent dire certaines affections qui touchent parfois notre chevelure.

Le cuir chevelu qui gratte : un signe de stress

Il vous est sûrement déjà arrivé d’avoir la tête qui vous grattait. On a souvent tendance à attribuer cela à un excès de sébum et donc une nécessité de vous laver les cheveux. Cependant, ces démangeaisons peuvent avoir d’autres origines. Elles peuvent notamment être le signe avant-coureur d’une quantité importante de stress. Le mélange de la fatigue et de la nervosité qui découle de cet état engendre des fourmillements. Ces derniers peuvent devenir gênants à la longue. Afin de les prévenir, la principale recommandation est d’éviter le stress. Bien sûr, face à des événements stressants, hors de notre contrôle comme la mort d’un proche, et autres traumatismes de la vie, cela peut être assez difficile. Pourtant il faut que vous arriviez à vous détendre.

Ensuite, un régime alimentaire équilibré, riche en zinc, et aussi en magnésium. Essayez également de soulager les picotements en évitant le plus possible d’alourdir votre chevelure. Pour ceux et celles qui ne veulent tout de même entretenir leur style, faites le choix de l’extension à clip sur thequeenwigs.com. Avec cet accessoire, vous aurez une chevelure de star sans que votre cuir chevelu soit affecté. Cela est notamment dû au fait qu’aucune fixation sur ce dernier n’est nécessaire.

La chute de cheveux : preuve d’une carence ou d’une maladie sous-jacente

La chute de cheveux est un phénomène qui ne doit pas forcément vous alerter. Il se peut toutefois que la quantité de cheveux perdus soit plus ou moins importante. Cette situation traduit la plupart du temps une carence en vitamines et/ou en minéraux. Cela peut dans d’autres cas, signifier la présence d’une maladie sur le point de s’installer ou qui est déjà bien en place. Un dérèglement hormonal est aussi à envisager dans certaines circonstances.

Afin de limiter cette chute de cheveux, le mieux est en premier lieu d’éliminer le stress. Ce dernier est effectivement un des déclencheurs les plus néfastes des troubles de notre organisme. Ensuite, un rééquilibre de l’alimentation est à effectuer. Pour y parvenir, consommer régulièrement des fruits et légumes, idéalement tous les jours. Enfin, l’eau est la boisson à privilégier (environ 1,5 l/jour), pour une hydratation suffisante.

Une déficience en minéraux qui se traduit par des pointes fourchues

Avoir les pointes fourchues paraît souvent être une chose tout à fait anodine. On l’apparente parfois aux conséquences des agressions des rayons du soleil, ou à des soins inadaptés, voire même totalement nocifs pour les cheveux. La piste d’une déficience en minéraux (zinc, manganèse, fer, chrome…) ne doit cependant pas être écartée. En effet, une telle situation fragilise la tige capillaire et favorise par conséquent la casse de cette dernière. Une consommation régulière de fruits secs et des aliments riches en minéraux. Dans tous les cas, si vous ne savez pas vraiment quel régime alimentaire adopter, rapprochez-vous d’un spécialiste, un nutritionniste en l’occurrence, et demandez conseil.