Quelles solutions pour détecter les chutes chez les personnes âgées ?

 

 

 

Le principal risque d’hospitalisation pour les personnes âgées est une chute à domicile. Celle-ci peut avoir des conséquences traumatiques ( Fracture, plaie, etc…) mais également des conséquences psychologiques et sociales avec une réduction des activités quotidiennes de peur de rechuter.

Une personne de 85 ans sur 2 tombe au moins une fois par an en France, et cet accident représente même la première cause de décès accidentel chez les séniors.

Afin d’assurer l’autonomie des personnes âgées, de prévenir ces accidents, et de rassurer les proches, la détection de ces chutes est donc primordiale.

Selon les souhaits des proches et du sénior, mais également du budget, des dispositifs existent

 

Le pendentif d’alerte

Ce dispositif d’alerte à porter autour du coup permet à la personne âgée de prévenir ses proches ou un opérateur si elle en éprouve le besoin, notamment en cas de chute, grâce à un bouton à actionner.

D’une grande autonomie, son principal défaut est d’être inutile si la personne est inconsciente et incapable de donner l’alerte.

 

Les bracelets détecteur de chute

Pouvant être porté comme un bracelet ou à la ceinture, le détecteur de chute a un fonctionnement simple. Muni d’un capteur accélérométrique, il va déclencher une alerte si il détecte une chute suivie d’une immobilité totale ou partielle.

Il se met alors à vibrer et rentre en contact avec le centre d’écoute du fournisseur du détecteur, dont un operateur va analyser la situation en utilisant le haut-parleur intégré du bracelet et prévenir les proches de la personne concernée ou si besoin est, les secours.

Afin d’assurer une surveillance à chaque moment de la journée, ces bracelets sont étanches et fonctionnent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

En général, l’autonomie de ce dispositif est longue (de l’ordre de plusieurs années) et le centre d’assistance vous préviendra lorsque la pile arrivera bientôt à son terme, ou la changera elle-même.

 

Les détecteurs de mouvements

 

Si la personne âgée ne désire pas porter de dispositif sur elle, il existe des détecteurs environnementaux qui vont être installés directement chez le sénior.

Grâce à des capteurs disposés à des points stratégiques dans le domicile de la personne âgée, le système analyse les activités journalières de la personne concernée (selon son rythme de vie, ses sorties, etc…).

L’alerte est alors déclenchée si une situation anormale est suspectée et les proches de la personne ou un téléopérateur sont mis au courant.

 

Les capteurs vidéo

 

Utilisés principalement dans les établissements de santé, les capteurs vidéos permettent d’analyser les chutes. Si la personne âgée passe plus de temps que d’habitude dans la salle de bain ou si elle est au sol en plein milieu du salon, l’alerte est déclenchée automatiquement.

 

Un crédit d’impôt pour ces dispositifs

 

Avec la loi de finances 2017, un crédit d’impôt de 50% a été mis en place pour les dépenses de Services à la personne.

Cet avantage fiscal profite dorénavant même aux séniors qui ne paient peu ou pas d’impôts.

A la différence d’une réduction d’impôts, le crédit d’impôt permet à la personne âgée de se faire rembourser la différence si elle est supérieure à l’impôt qu’elle doit.