Profiter d’une fiscalité plus douce en installant son entreprise à l’étranger

La fiscalité française est souvent critiquée, surtout concernant celle qui s’applique aux entreprises. Pour contourner cette fiscalité trop lourde, de nombreux entrepreneurs français installent leur entreprise à l’étranger afin de bénéficier de la fiscalité du pays en question. Naturellement, l’intérêt est de choisir une destination où la fiscalité est avantageuse par rapport à la France.

Fiscalité française : un inconvénient

En France, il existe plusieurs tranches d’impôt sur les sociétés.

Si le chiffre d’affaires est inférieur à 7,63 millions d’euros :

Pour les PME dont les bénéfices sont inférieurs à 38120€, le taux d’imposition s’élève à 15%. Ensuite, pour les sociétés réalisant entre 38120€ et 500000€ de bénéfices, le taux d’imposition est de 28%. Au-delà de 500000€ de bénéfices, une entreprise française doit payer 31% d’impôt sur les sociétés.

Toutefois, il s’agit des taux applicables actuellement. En 2020, il n’y aura plus de taux à 31%, et en 2021, le taux à 28% passera à 26,5%, puis 25% à partir de 2022.

Si le chiffre d’affaires est supérieur à 7,63 millions d’euros :

Pour toutes les entreprises réalisant entre 0€ et 500000€ de bénéfices, le taux actuel est de 28%. Pour celles qui enregistrent des bénéfices supérieurs à 500000€, le taux est de 33,3%. En 2020, quel que soit le montant des bénéfices, le taux sera de 28%, puis 26,5% en 2021 et 25% en 2022.

On constate que la fiscalité va diminuer dans les prochaines années, mais cela reste encore insuffisant pour de nombreux chefs d’entreprises, surtout en comparaison avec une délocalisation au Royaume-Uni.

Une fiscalité plus faible à l’étranger

Malgré cette baisse de la fiscalité pour les entreprises, la France restera l’un des pays les plus taxés. Aussi, il peut s’avérer judicieux d’installer votre entreprise à l’étranger. Bien sûr, veillez à choisir une destination où l’imposition est plus intéressante.

À ce titre, un pays comme le Royaume-Uni propose une fiscalité plus attrayante puisque l’impôt sur les sociétés est de 17% et 19%.

Avant de choisir la destination où vous allez implanter votre entreprise, pensez à vérifier le taux d’impôt sur les sociétés, mais également s’il existe bien une convention entre la France et ce pays afin de ne pas subir une double imposition sur vos revenus.

Grâce à cette convention, vos revenus issus de votre entreprise installée à l’étranger vont être taxés uniquement dans son pays. À l’inverse, sans cette convention, la France risque de vous réclamer un impôt que vous aurez pourtant déjà payé à l’étranger.