Pourquoi opter pour un élagage en hiver ?

L’élagage est une opération qui nécessite une préparation rigoureuse. Avant d’entamer les travaux, une étude préalable est indispensable, notamment concernant les réels besoins de l’arbre en question. En effet, pour réussir vos travaux d’élagage, il faut prendre en considération divers paramètres tels que l’état de santé de l’arbre, la technique de taille adaptée et surtout le moment idéal pour élaguer. En ce qui concerne, plus particulièrement, ce dernier paramètre, il est important de savoir que tailler au moment peut mettre en danger la santé de l’arbre ainsi que le travailleur. Le choix du moment opportun pour l’élagage doit se faire selon le type et l’essence de l’arbre. Toutefois, on opte généralement pour une taille hivernale. Pourquoi ? Découvrez, ci-après, quelles en sont les raisons.

Pour faciliter les travaux

Pendant l’hiver, les arbres perdent une grande partie de leurs feuilles, voire même tout leur feuillage. Cela va donc mettre à nu l’ossature de l’arbre. De ce fait, les branches nécessitant d’être supprimées seront nettement plus faciles à repérer et à tailler, une fois dépourvues de toutes leurs feuilles. En outre, le poids de ces rameaux (morts, malades ou abîmés) sera largement réduit, facilitant ainsi leur coupe et leur transport. Par ailleurs, le ramassage et le nettoyage des débris de bois, des feuilles et des branches coupées post-élagage se feront beaucoup plus rapidement étant donné la nette réduction du feuillage.

Pour jouir des conditions de travail optimales

En second lieu, élaguer en hiver permet d’échapper aux longues heures de travail sous un soleil brûlant. En effet, la fraicheur du temps en hiver donner plus envie de travailler que les fortes chaleurs estivales. De plus, cela va permettre au professionnel en élagage à l’exemple de cet élagueur expérimenté qui est localisé en Yvelines d’économiser du temps et de l’énergie lors de la réalisation des travaux.

Pour optimiser la cicatrisation des plaies de l’élagage

Ensuite, grâce à la fraîcheur de l’air hivernal, l’environnement est plus stérile. Ce qui empêche, ou du moins limite le développement des microbes et les insectes parasites. Cela aura pour conséquence de favoriser et d’accélérer le processus de cicatrisation des arbres pendant l’hiver.

En outre, pendant l’hiver, l’arbre constitue ses réserves pour la prochaine floraison. De ce fait, la quantité de sève qui circule dans l’arbre est considérablement réduite. Ainsi, lors de l’élagage, les blessures faites à l’arbre ne vont pas occasionner un écoulement abondant de la sève. Donc, les parasites suceurs de sève vecteurs de diverses maladies ne s’attaqueront pas à l’arbre. Ce qui va faciliter la cicatrisation de ces plaies de l’élagage.

Pour favoriser la prochaine floraison et fructification

L’élagage en hiver permet aussi de préparer l’arbre au retour des beaux jours et à la prochaine floraison. En se débarrassant des rameaux inutiles (gourmands, rejets…) pendant l’hiver, on redirige ainsi la sève vers les parties plus productives de l’arbre. Ce qui va permettre d’avoir une belle floraison, ainsi qu’un meilleur rendement, plus particulièrement, pour les arbres fruitiers.

D’ailleurs, pour faciliter davantage la taille et pour éviter de détruire les bourgeons à fleurs, il est préconisé d’élaguer les arbres à fruits vers la fin de l’hiver. Pendant cette partie de l’année, il est plus simple de distinguer les bourgeons à fleurs des yeux à bois.

Pour des raisons de sécurité

Enfin, il est important d’élaguer en hiver pour garantir la sécurité des biens et des personnes se situant à proximité de l’arbre. Pendant cette saison, ce dernier est encombré de bois morts et de branches cassées lesquels pourraient se fendre et tomber à tout moment. Dans ces cas-là, il ne faut pas attendre le printemps pour s’en débarrasser, il vaut mieux s’y mettre au plus vite.