Le windsurf : les essentiels pour un débutant

Lorsqu’on débute en windsurf, on a souvent tendance à croire qu’il s’agit d’une question d’équilibre et de force. Mais ce n’est pas le cas. Il faut également ressentir l’environnement qui nous entoure et comprendre le dialecte. Certaines mesures de sécurité doivent également être prises pour éviter tout accident.

Quelles conditions sont requises pour débuter le windsurf ?

Le windsurf étant un sport de glisse aquatique, il est primordial de savoir nager avant de s’y mettre. C’est une condition qui ne peut pas être négociée, car on tombe fréquemment à l’eau lors de l’apprentissage. Et encore, il faudrait être à l’aise dans l’eau entre les vagues et savoir nager à contre-courant.

Aucune condition physique particulière n’est requise pour pratiquer la planche à voile. D’ailleurs, on peut retrouver des enfants de 6 ans apprendre aisément le windsurf. Cependant, il reste un sport complet qui sollicite tous les muscles. Ce n’est pas pour rien si les riders sont réputés pour avoir un corps de rêve.

Ce qui pourrait vous aider également c’est de vous renseigner d’avance sur le lexique du windsurfeur. Avec un moniteur professionnel, vous pourrez vous perdre lorsqu’il commence à parler de contre-gîte, d’accastillage ou de loffer. Un vrai charabia pour un débutant.

Avoir un matériel adéquat pour s’initier

Votre équipement devra être adapté à votre niveau, mais également à votre corpulence. En effet, les planches et les gréements diffèrent en fonction de votre taille, de votre poids, de votre expérience, mais aussi de la discipline que vous choisissez (freeride, easy, allround et autres). Vous offrir le même matériel qu’Antoine Albeau ne vous aidera pas pour autant à rider comme lui. En plus vous aurez du mal à le monter et à le transporter, il est possible que votre planche soit trop lourde, que vous ne réussissiez pas à sortir votre voile de l’eau, etc. Beaucoup de débutants ont abandonné le windsurf à cause d’un matériel inapproprié.

Quelques règles de sécurité à suivre

La planche à voile est un sport assez sécuritaire. Toutefois, les risques de blessures ne sont pas moindres. Par rapport au matériel, il est important de vérifier qu’il est en bon état, que toutes les pièces sont emboitées et fixées correctement pour éviter que tout ne parte en vrille une fois à l’eau. Portez un équipement adapté au climat, s’il fait froid, optez pour une combinaison isothermique et le port d’un casque et d’un gilet de sauvetage est préférable. D’autre part, il faut être humble vis-à-vis des éléments naturels. Même avec cinq ans de pratique, le vent pourrait toujours l’emporter sur vous. Et n’oubliez pas que la planche à voile n’est pas un bateau de croisière. Restez à une distance raisonnable de la plage. Si vous rencontrez un problème, il est plus sage de rester sur la planche et de pagayer vers le rivage avec vos mains. Et dans un spot très fréquenté, respecter les règles de priorités.

Le meilleur spot pour apprendre le windsurf

L’endroit idéal pour commencer est un plan d’eau plat à la limite avec très peu de vagues avec un vent orienté « sideshore » c’est-à-dire qui souffle parallèlement à la plage ou « onshore » allant de l’eau vers la terre. Un spot comme celui de la Baie de Sakalava est parfait pour s’initier au windsurf à Madagascar. Nicolas Bigot, fondateur du Varatraza Wind Riders sera ravi de vous accueillir avec toute son équipe.