L’amortissement du régime réel BIC

Le régime réel accorde un amortissement pour un immobilier actif mis en location dont la durée moyenne est comprise entre 20 et 25 ans. Les murs ou le bien immobilier en question ainsi que les meubles qui se trouvent à l’intérieur de ce dernier sont amortis par l’investisseur en LMNP. Le terrain ou le foncier est exclu de cet amortissement.

Les quatre types d’amortissement hors terrain

En général, le foncier représente entre 10 à 20 % de la valeur globale du bien. Lorsqu’on calcule le régime réel, nous obtenons un amortissement entre 80 à 90 % de la valeur du bien sur un durée bien déterminée. C’est un amortissement linéaire qui permet de calculer la valeur du bien immobilier et mobilier, étalé sur différentes années : 20 à 25 ans pour l’immobilier et 5 à 7 ans pour le mobilier avec un pourcentage de 4%. La Fédération des Sociétés immobilières et Foncières (FSCI) a décrété quatre composants hors terrains bien distincts. L’amortissement sur 40 ans englobe les gros œuvres comme les structures, les charpentes, les voiries ou encore les réseaux divers (VRD). Il y a deux types d’amortissement sur 20 ans concerne l’ensemble des façades, la couverture, l’étanchéité et les menuiseries extérieures et celui de l’IGT c’est-à-dire le chauffage, la sécurité, les ascenseurs, la climatisation. Enfin, l’amortissement sur 15 ans réunit les agencements à savoir la plâtrerie, les divers revêtements, les chapes, les cloisons, la plomberie, le câblage et l’électricité. Investir dans une ehpad poursuit également le presque même procédure.

 

Les avantages en amortissements LMNP

Le dispositif LMNP vous donne la possibilité de procéder à la demande et d’espérer selon la situation l’amortir sur l’intégralité de votre investissement immobilier sous condition de faire louer le bien meublé question durant au moins  9 ans d’affiler. D’ailleurs, par vos revenus en loyer, vous devez supporter des impôts dans le secteur des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).  Et lorsque votre crédit est tout rembourser, vous pouvez encaisser vos loyers sans être imposés et cela jusqu’à au moins 15 ans et vous bénéficieriez de l’avantage sur la récupération de la TVA sur sa valeur d’achat qui est normalement 20 % du prix net.

Les éléments de l’investissement immobilier du LMNP

L’investissement immobilier en Loueur Meublé Non Professionnel rassemble trois éléments : les intérêts d’emprunt au cas où l’investissement est à crédit, les amortissements et les charges. Avant l’année 2012, l’amortissement ou la charge fictive avait réduit les revenus fonciers de l’investisseur.   Actuellement, l’exploitation est donnée en location meublée non professionnelle. Ainsi, il n’est plus possible de générer un déficit foncier. L’objectif est d’atteindre un résultat tiré de la location proche ou égale à zéro.

Les avantages de l’investissement immobilier du LMNP

L’option pour le régime réel prend tout son sens pour les investisseurs qui achètent en visant d’emblée la location meublée. La déductibilité de la totalité des charges liées à la location meublée va permettre de réduire considérablement l’imposition des recettes locatives. En couplant cet avantage avec la possibilité d’amortir le local et le mobilier, vous pouvez générer un déficit de manière à « effacer fiscalement » les loyers perçus.