La chasse au daim, règlementation

Depuis des siècles, la chasse de diverses espèces sauvages a toujours été une passion, voire une tradition, de plusieurs générations dans le monde. Parmi les gibiers les plus prisés par les chasseurs, citons le daim. C’est une espèce très répandue dans de nombreux pays comme la Croatie, la Hongrie, les États-Unis et surtout la France. La période d’ouverture de la chasse au daim commence généralement tous les débuts du mois de juin. Si vous êtes un débutant, un amateur ou déjà professionnel dans ce domaine, il est toujours essentiel de rester informé sur les réglementations.

Bon à savoir sur le daim

Quand vient l’ouverture de la chasse en juin, les chasseurs de daim célèbrent ce moment spécial telle une fête nationale. Chacun a déjà choisi son territoire et tous les équipements sont prêts.

Le daim est en fait une bête bien particulière. Il est plus grand qu’un chevreuil, mais plutôt petit qu’un lièvre. Sa vitesse est aussi moins rapide que celle de ses deux voisins. Sa résistance est son plus grand atout. En effet, il résiste mieux à la balle par rapport à un cerf. Sa durée de vie varie de 16 à 25 ans. Quant à son mode de vie, il privilégie spécialement les bois feuillus et la forêt, d’où la raison de bien choisir son territoire avant de chasser.

Cette bête sauvage fait aussi partie des gros gibiers pouvant être chassés à l’affût, au mirador et à l’approche.

Les conditions de chasse au daim

La chasse au daim a les mêmes modalités que celle du chevreuil et le cerf. La date d’ouverture est fixée au 1er juin selon les prescriptions prévues par l’arrêté préfectoral. Seuls les détenteurs de droit de chasse peuvent pratiquer ce type de chasse. Il s’agit d’une autorisation préfectorale individuelle à attribuer aux chasseurs sur le territoire. Elle est accessible par les chasseurs particuliers ainsi que les sociétés de chasse. Pour chasser le daim, l’obtention d’un plan de chasse reste obligatoire.

Que ce soit pour une chasse au daim ou un autre type de gibiers, le détendeur de l’autorisation peut être accompagné par un ou plusieurs autres chasseurs à condition de disposer d’un permis de chasse valide sur le domaine. Ces derniers ne doivent en aucun cas dépasser les limites fixées par le plan de chasse convenu.

S’il s’agit de votre première expérience dans le domaine, l’accompagnement d’un guide est très conseillé. Il ne faut pas oublier qu’une bonne condition physique est aussi recommandée.