Investissement immobilier locatif, bénéficiez d’une réduction d’impôts sur le revenu avec le dispositif Pinel !

Quand on parle de défiscalisation en matière d’investissement en immobilier locatif, c’est la loi Pinel qui nous vient tout de suite en tête. Il s’agit d’un dispositif qui permet de bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu. Il a été installé en France depuis l’année 2014 en France afin de promouvoir les locations immobilières et il s’adresse particulièrement à tous les contribuables qui sont domiciliés dans ce pays et qui ont acquis leurs biens entre le 01er septembre 2014 et le 31 décembre 2017.

Fonctionnement de la défiscalisation Pinel

L’investisseur peut choisir entre trois possibilités pour louer en Pinel : soit il achète un bien neuf et le donne en location ; soit il investit sur un ancien logement et procède à une réhabilitation avant la mise en location ; soit encore l’investisseur construit son propre logement et le fait louer par la suite. Par conséquent, le principe de la Loi Pinel peut être expliqué comme suit : l’investisseur bénéficie d’une réduction d’impôts de 12% du montant investi si la durée de la location est prévue pour six ans. Et au cas où il décide de prolonger le contrat pour une durée de neuf ans au total, il va pouvoir en bénéficier d’une défiscalisation de 18% du prix du bien. Et enfin, le dernier cas possible est de continuer la mise en location jusqu’à une durée de douze ans pour profiter d’un taux de réduction de 21%. Le calcul de la défiscalisation est donc un peu difficile à effectuer, c’est pourquoi il est souvent conseillé de demander l’aide d’un expert ou de faire des simulations avant de se lancer.

Les conditions à respecter en matière Pinel

Pour parler un peu plus des conditions de base de la loi Pinel, il y a lieu de savoir que l’emplacement des biens immobiliers en question doit appartenir aux zones Pinel. Ensuite, s’il s’agit d’un bien qui est construit par l’investisseur lui-même, les travaux doivent prendre fin avant les trente mois qui suivent la déclaration d’ouverture du chantier. Après, il existe aussi un plafond qu’il faut respecter en matière Pinel, dont le plafond des loyers et des ressources qui est précisé par des décrets annuels. Enfin, la Loi Pinel exige aux investisseurs le fait de choisir les locataires en fonction de leur solvabilité et également en fonction de leur capacité mensuelle à payer les loyers. Pour obtenir plus d’informations sur le dispositif Pinel, il est recommandé de se renseigner en ligne, comme sur le http://www.defiscalisation-fcpi.fr par exemple.