Coronavirus : comment organiser son déménagement malgré ?

Pour arrêter la propagation du coronavirus, la France a déclaré le confinement total. Tous les commerces ainsi que les lieux accueillant du public, jugés non essentiels, doivent fermer leurs portes. Ainsi les citoyens sont appelés à rester dans leurs domiciles let à limiter leurs déplacements le maximum possible.

Face à ces mesures gouvernementales, de nombreuses personnes qui ont prévu déjà un déménagement avant le début de l’épidémie se demandent : peut-on encore déménager pendant le confinement ? Peut-on reporter le déménagement malgré la fin du bail ?Vous retrouverez les réponses dans cet article !

Est-il possible de déménager pendant le confinement ?

A l’heure actuelle, seuls les déplacements liés à la santé, à l’alimentation ou au travail (qui n’ont pas la possibilité du télétravail) sont autorisés. Par ailleurs, les déménagements sont limités uniquement pour des « besoins stricts ». Par exemple, si votre bail est à son terme, vous pouvez organiser un déménagement mais les chances de tomber sur un déménageur pas cher sont très faibles.

En effet, 95% des professionnels de déménagement ont cessé leur activité car les risques de contamination sont très importants. Il semble très difficile de déménager tout en respectant les consignes de sécurité mises en place pour limiter la propagation du coronavirus. D’ailleurs 5% des demandes de déménagement sont pris en charge pour des situations très particulières.

Quelle que soit les causes de votre déménagement (professionnelles ou fin de bail) vous devrez prouver que votre déménagement est une nécessité malgré le confinement.

Une fois vous arrivez à justifier que vous êtes soumis à un délai pour quitter le logement, vous pourrez obtenir une autorisation de sortie exceptionnelle pour que votre déménagement soit légal. Si vous pensez quitter votre domicile sans autorisation, vous serez amené à payer une amende lourde (135 euros).

Malgré le confinement, il est toujours possible de déménager. Si un nouveau locataire doit occuper votre logement ou si vous devrez prendre la possession des lieux de votre nouvelle maison, cela est désigné comme étant un cas de force majeure. Vous pourrez donc faire appel à unprestataire de déménagement pour assurer le transport de vos objets. Si vous venez de signer l’acte de vente avec le propriétaire de votre nouvelle habitation, vous pourrez aussi déménager.

Bien que le déménagement soit autorisé, la plupart des agences immobilières ont fermé leurs portes. Il ‘est impossible alors d’effectuer les visites d’état des lieux d’entrée et de sortie. Si vous êtes dans un cas de force majeure et que vous devrez déménager malgré l’épidémie, une visioconférence est possible mais vous devrez savoir que agences ne sont pas toutes équipées pour des visites à distance.

Si vous avez l’attention de déménager en demandant l’aide de vos amis, cela n’est plus envisageable car tout rassemblement de personnes n’appartenant pas au même cercle familial est interdit. Vous devrez donc recourir aux services d’un déménageur pas cher ce qui s’avère très difficile

Si vous habitez en famille et vous compter déménager ensemble, cela n’est plus possible car vous devrez respecter la distanciation sociale.

Peut-on reporter ou repousser la date du bail ?

Nous sommes en période de crise, si votre déménagement n’est pas une obligation, n’hésitez pas à rester chez vous autant que possible. Si votre bail arrive à son terme, vous pourrez vérifier avec votre propriétaire la possibilité de « reporter » votre déménagement.

Si vous arrivez à trouver un accord avec le bailleur pour repousser la fin de votre bail, cela semble le meilleur choix. Cependant, vous devrez contractualiser cet accord temporaire en signant une « convention d’occupation précaire ». Ce genre de contrat vous permet de rester dans votre logement jusqu’à la fin du confinement mais vous devrez continuer à payer votre loyer. Si la signature de ce document pose des difficultés, un échange d’emails peut être considéré comme preuve écrite de l’accord trouvé entre vous et le propriétaire.

Si vous n’arrivez pas à trouver une entente, sachez que la trêve hivernale a été reportée par le gouvernement jusqu’à le 31 mai 2020, il est impossible alors d’être expulsé de votre logement avant cette date.