Cândido Godói, la terre des jumeaux

La grossesse gémellaire survient en moyenne une fois sur 80 grossesses. Et pourtant, elle concerne une grossesse sur 5 à Cândido Godói une ville du Rio Grande do Sul, au Brésil.

Cândido Godói, la capitale des jumeaux
Linha São Pedro, une petite communauté paysanne qui se trouve à 4 km de Cândido Godói -une ville fondée par les colons allemands- connaît depuis plusieurs décennies un taux anormalement élevé de naissances de jumeaux. En effet, parmi ses 7000 habitants on compte 68 paires de jumeaux. Fait encore plus troublant, la plupart de ces jumeaux ont des cheveux blonds et des yeux bleus. Ce phénomène a valu à Cândido Godói son surnom de  » Terre des jumeaux ».

Hypothèses émises pour expliquer ces grossesses multiples

Les explications avancées pour tenter d’expliquer les raisons de ces grossesses gémellaires sont nombreuses.

Selon certains, ce phénomène est l’oeuvre du médecin nazi Joseph Mengele. Ce dernier, avant de fuir en Amérique du Sud, avait essayé de trouver le moyen d’augmenter la fertilité de la race aryenne pour asseoir leur domination sur le monde. Cette hypothèse avance qu’il aurait continué ses recherches en proposant des traitements médicaux aux femmes de sa terre d’accueil afin d’augmenter leurs chances de concevoir des enfants. Dans sa fuite et pour gagner la confiance des autochtones, il se serait fait passer pour un vétérinaire nommé Rudolph Weiss.
Une autre hypothèse prétend que ce taux très élevé de naissances de jumeaux à est due à l’eau qui alimente la ville de Cândido Godói et donc la Linha São Pedro. Cette eau contiendrait des minéraux qui favorise les grossesses multiples.
D’autres encore émettent la supposition que ces naissances sont dues à un facteur environnemental non encore identifié qui aurait perturbé les hormones entrainant la conception de jumeaux.

Explication scientifique retenue pour expliquer ces grossesses gémellaires

Les scientifiques ont décidé de se pencher sérieusement sur les causes de ce mystère dans les années 2000. Le fait que 60 % des jumeaux soient hétérozygotes leur faisait penser à un facteur génétique ou environnemental.
En 2009, la généticienne Ursula Matte a fini par isoler le gène P53 qui serait responsable de la prédisposition aux grossesses gémellaire de la population de ce village. Les études ont été menées sur 30 familles de Cândido Godói. Les colons allemands lors de leur arrivée vivaient en autarcie et se mariaient entre eux. Le gène P53 dû à la consanguinité se serait transmis de génération en génération et expliquerait cette prédisposition des femmes de cette région à avoir des grossesses multiples.

Fête des jumeaux de la linha São Pedro et de Cândido Godói.

Tous les deux ans, les jumeaux qui se sont éparpillés dans le monde se réunissent à Cândido Godói. Cet évènement est une vraie manne financière pour la ville puisqu’il attire les curieux des environs et les touristes du monde entier. Pour être bien dans l’ambiance, prenez un cours de brésilien à Paris dès maintenant si vous prévoyez de visiter Cândido Godói. La première édition de cette fête a eu lieu en 1944.