Avocat affaires familiales Haubourdin : Tout savoir de l’adoption

Envie d’adopter un enfant de votre nouvelle partenaire, à l’orphelinat ou un enfant d’un membre de votre famille ? L’adoption est régit par la loi et la personne qui souhaite devenir tuteur doit se plier à quelques conditions. Pour avoir les meilleurs conseils en la matière  mais aussi pour bénéficier d’un accompagnement avisé lors des procédures d’adoption à Haubourdin, n’hésitez pas à faire appel au service d’un avocat de votre juridiction. Ce professionnel du Droit saura constituer votre dossier et saura aussi vous indiquer les démarches à suivre pour une adoption. Le mieux, c’est de recourir à un avocat spécialisé dans leDroit de la famille.

Les procédures liées à la filiation et à l’adoption

Il existe deux types d’adoption : l’adoption simple et l’adoption plénière. La filiation peut être établie suiteà lien de parenté ou suite à une adoption. Selon le cas, votre avocat affaires familiales Haubourdin vous assiste lors d’une demande d’adoption.

  • L’adoption simple et l’adoption plénière

Selon les règles, toutes personnes souhaitant adopter un enfant doit avoir au moins 28 ans. Elles doivent aussi avoir 15 ans de plus que l’enfant. La personne qui sera adoptée peut être un enfant abandonné, un pupille de l’État ou un enfant dont les parents sont d’accord sur le principe de l’adoption. Dans le cadre d’une adoption simple, l’adopté maintiendra le lien de filiation qui existe avec sa famille biologique. Le nom de famille adoptive va alors s’ajouter à celui de la famille biologique de l’enfant. Les parents adoptifs auront les mêmes droits et devoirs envers l’enfant de par le simple fait qu’ils jouissent du statut de parents légitimes. En termes de succession, l’enfant est alors un héritier de sa famille adoptive et de sa famille biologique. À ce propos, vous pouvez vous adresser à un avocat divorce Haubourdin dans le cas d’une séparation au niveau du couple adoptant. Entre le partage des biens du couple et la succession de l’enfant, il pourrait effectivement  avoir une grande confusion. En cas d’adoption plénière, l’adopté rompt tout lien avec sa famille biologique et le nom de la famille adoptive remplacera celui de la famille biologique. Dans le cadre d’une procédure d’adoption plénière, il faut le consentement de toutes les personnes concernées, notamment l’adopté et ses parents.

  • Le lien de parenté

Si le couple est marié, le mari est généralement le père de l’enfant. La filiation est ainsi établie de façon  automatique. La filiation adoptive quant à elle, émane d’une adoption simple ou plénière. A défaut d’une filiation paternelle préétablie, le père ou la mère peut engager une procédure de reconnaissance de paternité/maternité. S’il y établissement de filiation paternelle, le père doit alors engager une procédure de contestation de filiation, avant d’établir sa reconnaissance de paternité. Un enfant, une mère, le ministère public ou autre personne concernée peut également engager unedémarche de recherche de paternité devant le Tribunal de Grande Instance. Quelle que soit la situation, un avocat de la famille, ou un avocat droit pénal Haubourdin, s’il y a des litiges pénaux, vous prodigue conseils et assistance dans toutes vos quêtes en termes de recherche ou contestation de paternité ou de maternité ou encore de reconnaissance.